Syndrome de sevrage

Je deviens fou!

Publié le 07/05/2014 (mise à jour le 08/01/2017 à 13h22)

Syndrome de sevrage

syndrome de sevrage

Vignette:

  • Homme d’allure élégante
  • Artiste peintre
  • Fumeur et alcoolique
  • Les miroirs de part et d’autre lui renvoient l’image de ce qui lui est source de dépendance, de manque et de souffrance.
  • Il ne peut plus peindre, ses passions et ses tableaux se cyrrhosent.

Cette boîte conçue avec des miroirs représente le délirium tremens (voir ci-dessous) que subit cet homme parce l’institution (plutôt des personnes de pouvoir et en manque de connaissanceS médicaleS) dans laquelle il vit, a décidé de le sevrer de force, sans son consentement, sans avis médical, sans  suivi psychologique ni médicamenteux.

Même si l’on connait les dégâts que peut provoquer l’alcoolisme sur les attitudes d’une personne dépendante, les professionnels de santé compétents savent que c’est aussi  une maladie et qu’il est très dangereux et inacceptable d’agir ainsi.

C’est d’autant plus choquant et désespérant si les décisionnaires  traitent ensuite le résident d’agressif et qu’ils rentrent dans une relation de force et de cadrage.


webmaster éditoriale                       Sophie Lattion, présidente de l’association


Syndrome de sevrage alcoolique

Publié le 07/05/2014 (mise à jour le 08/01/2017 à 13h28)

Point de départ

Le syndrome de sevrage alcoolique est un ensemble de signes qui apparaissent lorsqu’une personne alcoolo-dépendante cesse de boire brutalement.

Les signes

Des signes dits cardio-vasculaires, donc en rapport avec la circulation sanguine et le cœur:

  • Bouffées de chaleur avec rougeur du visage.
  • Maux de tête que le médecin mettra en rapport avec une poussée d’hypertension artérielle
  • Sensation de coeur rapide

Des signes neurologiques

  • Tremblements
  • Difficulté à se repérer dans le temps (perte de notion des horaires) et de l’espace (confusion des lieux)
  • Instabilité à la marche ou lors de la position debout
  • Difficulté à coordonner les mouvements
  • Difficulté à maintenir son attention

Des signes psychiatriques

  • Agitation
  • Anxiété
  • Hallucinations ou délire

Des signes généraux

  • Fièvre
  • Soif
  • Sueurs froides

Que faire ?

Tous ces signes surviennent lors de l’arrêt brutal de l’alcool chez une personne intoxiquée de longue date. Ils constituent des signes d’alerte, qu’on appelle le pré-delirium, phase précédent le delirium tremens .

Ces signes imposent la consultation en urgence d’un médecin de façon à enrayer la crise. Il est vraisemblable que son intervention sera suivie d’une hospitalisation de la personne. L’attitude du médecin sera guidée par l’impossibilité qu’il évalue chez la personne de pouvoir suivre un traitement en ambulatoire (donc sans hospitalisation).

Un traitement de sevrage alcoolique sera alors mis en place


 

Pourquoi ne pas prendre conseils auprès de la ligue contre la toxicomanie de votre région?

AddicVS_horhttp://www.addiction-valais.ch/

 


Auteur

Article créé, modifié ou vérifié par Professeur Dominique Huas – Médecin généraliste

Article consulté sur http://www.docteurclic.com